Rétinoïdes: mise à jour des informations sur la tératogénicité et les troubles psychiatriques

Rétinoïdes: mise à jour des informations sur la tératogénicité et les troubles psychiatriques

-----------------------------
Rédigé le 02/01/2019
Actualités médicales
-----------------------------


Rétinoïdes (acitrétine, adapalène, alitrétinoïne, bexarotène, isotrétinoïne, tazarotène et trétinoïne)

Information destinée aux professionnels de santé pouvant être impliqués dans la prise en charge des patients traités par les rétinoïdes (médecins généralistes, dermatologues, gynécologues, obstétriciens, oncologues, hématologues, radiothérapeutes, médecins nucléaires, psychiatres et pharmaciens d’officine et hospitaliers) 

L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) renforcent les informations sur la tératogénicité et les troubles psychiatriques associés aux rétinoïdes administrés par voie orale et topique.

Tératogénicité

  • Les rétinoïdes oraux sont hautement tératogènes et ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse.
  • Les rétinoïdes oraux tels que l'acitrétine, l’alitrétinoïne et l’isotrétinoïne doivent être utilisés conformément aux conditions définies dans le Programme de Prévention des Grossesses (PPG) chez toutes les femmes en âge de procréer.
  • Discutez avec vos patientes des risques rétinoïdes oraux en utilisant les documents éducationnels actualisés et simplifiés, avant de prescrire une spécialité à base d’acitrétine, d’alitrétinoïne et d’isotrétinoïne.
  • Par mesure de précaution, les rétinoïdes topiques sont aussi contre-indiqués chez les femmes enceintes et chez celles qui planifient une grossesse (lire point d’information du 25/10/2018 sur ansm.sante.fr)

Troubles psychiatriques

  • Des cas de dépression, d’aggravation d’une dépression, d’anxiété ou de changements de l’humeur ont rarement été rapportés chez des patients prenant des rétinoïdes oraux.
  • Informez les patients traités par rétinoïdes oraux qu’ils peuvent présenter des changements de l’humeur et/ou du comportement. Par conséquent, ils doivent, ainsi que leur famille, y être attentifs et consulter leur médecin si ces symptômes surviennent.
  • Surveillez tous les patients traités par rétinoïdes oraux afin de détecter tout signe ou symptôme de dépression, et si nécessaire instaurez un traitement approprié. Une prudence particulière s’impose chez les patients ayant des antécédents de dépression.   

Lire aussi


Sources: https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Retinoides-mise-a-jour-des-informations-sur-la-teratogenicite-et-les-troubles-psychiatriques-Lettre-aux-professionnels-de-sante