Traitement de la gale

Traitement de la gale

-----------------------------
Rédigé le 16/04/2019
Lecture du jour
-----------------------------


La gale est une parasitose cutanée liée à la colonisation de la couche cornée de l’épiderme par un acarien : Sarcoptes scabiei. La période d’incubation silencieuse de la gale est en moyenne de 3 semaines (maximum 6 semaines) mais peut être réduite à moins de 3 jours lors d’une réinfestation.

Signes cliniques

La gale commune se caractérise par la présence d’un prurit quasi-constant, à recrudescence vespérale et nocturne, associé à des lésions cutanées au niveau de certaines parties du corps, en particulier les plis (entre les doigts, les poignets, les plis du coude…).

La gale profuse se caractérise par l’étendue des signes cutanés sur l’ensemble du corps. Elle s’observe plus particulièrement chez les personnes immunodéprimées et les personnes âgées et est souvent la conséquence d’un diagnostic tardif.



Cliquez sur l'image pour agrandir

Mode de transmission

La transmission est avant tout interhumaine, par contact prolongé le plus souvent direct de "peau contre peau". La contamination peut également s’effectuer de manière indirecte, par l’intermédiaire de l’environnement, essentiellement par le linge et la literie mais également mobilier constitué de matériaux absorbants.

Informations/conseils

  1. La gale est mal vécue sur le plan psychologique car associée à une mauvaise hygiène. Rassurer le patient : Cette maladie est en recrudescence, elle est très contagieuse et peut toucher n’importe qui.
  2. Expliquer les modes de transmission pour éviter la diffusion de la maladie : éviter les contacts physiques rapprochés et les relations sexuelles jusqu’à 24 h après le début du traitement.
  3. La gale ne guérit pas spontanément : vérifier que les modalités d’utilisation du traitement ont bien été comprises surtout pour les traitements locaux qui sont contraignants. Expliquer que le prurit peut persister jusqu'à 4 semaines après le traitement.
  4. Vérifier, sous peine de récidive, le traitement simultané du patient et :
    • * des «sujets contacts» du «premier cercle» (entourage familial proche, partenaire sexuel), traités en même temps que le patient. La période d’incubation est asymptomatique, d’où l’importance de traiter « les sujets contacts », avant que les signes cliniques ne se déclenchent.
    • * du linge (et si besoin l’environnement).

Les solutions hydro-alcooliques ne sont pas efficaces sur le sarcopte, seule l’action mécanique du lavage permet d’éliminer les parasites.

Traitement voie orale

STROMECTOL® (ivermectine)

Boîte de 4 comprimés dosés à 3 mg d’ivermectine.

Contre-indication :

  • poids du patient < 15 kg ,
  • à éviter chez la femme enceinte.

Une 2ème prise, une semaine plus tard, est recommandée par le Haut Conseil de la Santé Publique.

Poids

Dose (mg)

Nb de comprimés

15-24

3

1

25-35

6

2

36-50

9

3

51-65

12

4

66-79

15

5 ( 2 boites)

≥80

18

6 (2 boites)

Traitements locaux

ASCABIOL® 10% émulsion (benzoate de benzyle)

Nouvelle formulation depuis octobre 2015

Traitement local, utilisable chez l’enfant à partir de 1 mois et chez la femme enceinte. 2 flacons sont nécessaires pour un traitement complet.

  • Forme Emulsion
  • Composition Benzoate de benzyle
  • Posologie 2 applications à 8j d’intervalle

S’applique le soir sur tout le corps (éviter le visage), en 2 couches successives à 10 min d’intervalle pour laisser sécher le produit. Laisser agir 24 h. Une 2ème application est nécessaire 1 semaine plus tard. Femmes enceintes : une seule couche et laisser agir 24h Enfants

TOPISCAB® (perméthrine)

Nouvelle spécialité depuis juillet 2015

Traitement local en crème, utilisable chez l’enfant à partir de 2 mois et chez la femme enceinte.

  • Adultes, enfants de plus de 12 ans Un tube de 30g (2 tubes max.)
  • Enfants de 6 à 12 ans Jusqu’à 1/2 tube (15g)
  • Enfants de 1 à 5 ans Jusqu’à 1/4 tube (7,5g)
  • Enfants de 2 mois à 1 an Jusqu’à 1/8 tube (3,75g)

S’applique le soir sur tout le corps (éviter le visage). Ne se rince que le lendemain matin, 8 heures après l’application. Une 2ème application est nécessaire une semaine plus tard .

SPREGAL® (esdépalléthrine/ butoxyde de pipéronyle) (non remboursé)

Traitement local sous forme d’aérosol, sans limite d’âge chez l’enfant. Contre-indication d’utilisation par les patients asthmatiques. Une 2ème application une semaine plus tard est recommandée par le Haut Conseil de la Santé Publique

S’applique le soir sur tout le corps (éviter le visage). Ne se rince que le lendemain matin, 12 heures après l’application.

Effets indésirables des traitements locaux : picotements et irritations cutanées dans les jours suivant l’application.

Traitements complémentaires

Traitements complémentaires pouvant être retrouvés sur une ordonnance de gale :

  • Traitements symptomatiques contre le prurit : crotamiton (crème), chlorhydrate de quinisocaïne (crème), etc..
  • Antihistaminiques locaux et/ou oraux.
  • Dermocorticoïdes à appliquer 24 h après le traitement antiscabieux pour éviter d’aggraver la gale.
  • Gale infectée : antibiothérapie.

Linge

Concerne toute les formes de gale : commune et profuse. Nettoyer à 60°C en machine le linge (vêtements, draps, peluches…) utilisé par les personnes du domicile, depuis moins de 3 jours (8 jours pour les gales profuses).

Pour le linge qui ne peut être lavé à 60°C, le placer en quarantaine dans un sac plastique : 3 jours (gale commune) à 8 jours (gale profuse) à température ambiante, ou 4h avec un acaricide (type APAR®).

Environnement

Il est indiqué dans certains cas (gales profuses, plusieurs cas dans une même famille, répétitions d’épisodes…) et doit être réalisé dans les 12h suivant le traitement médicamenteux.

Exemple : avec la prise du traitement au coucher, la désinfection peut s’effectuer le lendemain matin. Tout le mobilier constitué de matériaux absorbants doit être traité avec l’acaricide : canapés, couvertures, oreillers, matelas, peluches, etc. Attendre 12 h avant de réutiliser la literie désinfectée.

Ouvrir les fenêtres lors de l’utilisation d’un acaricide pour éviter une irritation des voies aériennes, et ne pas utiliser à proximité d’un asthmatique. Les produits acaricides ne doivent pas être manipulés par ou en présence d’une personne asthmatique.


Sources CLIN Sud Ouest


CCLINSO-2016-GALE-fiche-traitements.pdf CCLINSO-2016-GALE-fiche-traitements