Arthropathie inflammatoire - bilan initial

Arthropathie inflammatoire - bilan initial


Radiographies

  • Indiqué
  • Grade C
  • Dose I/II
  • Des radiographies de l'articulation ou des articulations atteinte(s) sont utiles pour reconnaître le caractère inflammatoire d'une arthropathie et déterminer l'étiologie (érosions, dépôts calciques ...). Pour les patients chez lesquels une arthrite rhumatoïde est suspectée, une radiographie des pieds (face et 3/4, échelle 1/1) permet de détecter des érosions, dont la valeur pronostique est considérable. Des radiographies du bassin de face, du rachis thoracolombaire avec la région lombosacrée sont indiquées en cas d'antécédents de rachialgies inflammatoires en faveur d'une SPA. Leur normalité n'exclut pas le diagnostic.

Echographie

  • Indiqué
  • Grade B
  • Dose 0
  • En cas de doute sur la présence d'une synovite à l'examen clinique, l'échographie doppler peut confirmer la synovite aiguë et apprécier son caractère inflammatoire. En cas de suspicion de PR, l'étude échographique doit être ciblée au moins sur les poignets, les MCP et les MTP. En cas de suspicion d'enthésopathies périphériques ou polyalgies : échographie doppler des enthèses.

IRM

  • Examen spécialisé
  • Grade B
  • Dose 0
  • Elle peut montrer une synovite aiguë, même dans les sites peu ou pas accessibles à l'échographie, à condition d'inclure une injection IV de produit de contraste à la moindre anomalie synoviale en T2. L'IRM peut montrer le cartilage articulaire et les érosions précoces. En plus de la synovite et des érosions osseuses, l'IRM détecte aussi l’œdème osseux.

Scanner

  • Examen spécialisé
  • Grade B
  • Dose II
  • Pour vérifier la réalité d'une érosion en cas de doute sur les examens précédents. Peut montrer des calcifications (surtout en double énergie) dans le cadre des arthropathies microcristallines.

Scintigraphie du squelette

  • Examen spécialisé
  • Grade B
  • Dose II
  • La scintigraphie du squelette permet une étude du corps entier en montrant la distribution des lésions et la présence d'éventuelles enthésopathie(s) associée(s). Si suspicion d'ostéite associée : IRM ou scintigraphie du squelette ou TEP.

TEP au FDG

  • Examen spécialisé
  • Grade C
  • Dose IV
  • N'a pas sa place en pratique courante. En cas de maladie inflammatoire à tropisme ostéoarticulaire, la TEP au FDG permet d'identifier les lésions inflammatoires actives articulaires, osseuses mais aussi dans les tissus mous au niveau du corps entier. Elle peut contribuer au suivi thérapeutique.

GRADE A : PREUVE SCIENTIFIQUE ÉTABLIE

Fondée sur des études de fort niveau de preuve (niveau de preuve 1) : essais comparatifs randomisés de forte puissance et sans biais majeur ou méta-analyse d'essais comparatifs randomisés, analyse de décision basée sur des études bien menées.

GRADE B : PRÉSOMPTION SCIENTIFIQUE

Fondée sur une présomption scientifique fournie par des études de niveau intermédiaire de preuve (niveau de preuve 2), comme des essais comparatifs randomisés de faible puissance, des études comparatives non randomisées bien menées, des études de cohorte.

GRADE C : FAIBLE NIVEAU DE PREUVE

Fondée sur des études de moindre niveau de preuve, comme des études cas-témoins (niveau de preuve 3), des études rétrospectives, des séries de cas, des études comparatives comportant des biais importants (niveau de preuve 4).

AE : ACCORD D'EXPERTS

En l'absence d'études, les recommandations sont fondées sur un accord entre experts du groupe de travail, après consultation du groupe de lecture. L'absence de gradation ne signifie pas que les recommandations ne sont pas pertinentes et utiles. Elle doit, en revanche, inciter à engager des études complémentaires.

Classe

Intervalle de dose efficace (mSv)

Exemple

0

0

Ultrasons, imagerie par résonance magnétique

I

<1

Radiographie pulmonaire, radiographie standard des membres

II

1 - 5

Urographie intraveineuse, radiographie standard du bassin, du rachis lombaire scintigraphie du squelette, tomodensitométrie du crâne et du cou.
TEP/TDM du cerveau avec un radiopharmaceutique 18F.

III

5 - 10

Tomodensitométrie du thorax ou de l’abdomen.
Scintigraphie myocardique.

IV

> 10

Certaines explorations en médecine nucléaire ou en TDM, certaines procédures en radiologie interventionnelle.
TEP/TDM du corps entier au FDG.


Source: Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale http://gbu.radiologie.fr/