Accès veineux centraux - Place des examens diagnostiques dans les complications secondaires

Accès veineux centraux - Place des examens diagnostiques dans les complications secondaires


Echodoppler veineux

  • Indiqué
  • Grade C
  • Dose O
  • SUSPICION DE THROMBOSE VEINEUSE : réalisation en première intention d'un échodoppler à la recherche d'un thrombus intraveineux (veine non compressible). Dans le cas d'une extension supposée aux troncs innominés et/ou à la veine cave supérieure, indication de réalisation d'un scanner injecté avec produit de contraste iodé. Pas d'indication de phlébographie.

Phlébographie - opacification directe par contraste iodé

  • Indiqué seulement dans des cas particuliers
  • Grade C
  • Dose II
  • "Optionnel" en l'absence d'anomalie sur la radiographie de thorax DYSFONCTIONNEMENT DE L'ACCES VEINEUX CENTRAL : radiographie de thorax de face. Appréciation du trajet du cathéter et du positionnement de son extrémité distale. On recherchera une déconnection de la tubulure avec la chambre ; une compression du cathéter (pinch-off syndrome, plicature) ; une mobilisation secondaire de l'extrémité distale du cathéter (veine médiastinale, veine jugulaire ...). En l'absence d'anomalie sur la radiographie de thorax, indication d'opacification du cathéter par produit de contraste iodé. On recherchera une extravasation du produit de contraste témoignant d'une brèche sur le système ; une gaine de fibrine englobant l'extrémité distale du cathéter et limitant ainsi le débit du cathéter et empêchant le reflux de sang dans le cathéter.

Radiographie du thorax

  • Indiqué
  • Grade C
  • Dose I
  • FRACTURE DU CATHETER : radiographie du thorax de face à la recherche d'un fragment de cathéter localisé le plus souvent dans les cavités cardiaques droites ou les artères pulmonaires.

Scanner thoracique

  • Indiqué seulement dans des cas particuliers
  • Grade C
  • Dose III
  • "Optionnel" en cas d'extension supposée aux troncs innominés et/ou à la veine cave supérieure SUSPICION DE THROMBOSE VEINEUSE : réalisation en première intention d'un échodoppler à la recherche d'un thrombus intraveineux (veine non compressible). Dans le cas d'une extension supposée aux troncs innominés et/ou à la veine cave supérieure, indication de réalisation d'un scanner injecté avec produit de contraste iodé. Pas d'indication de phlébographie

Radiographie du thorax

  • Examen spécialisé
  • Grade C
  • Dose I
  • DYSFONCTIONNEMENT DE L’ACCÈS VEINEUX CENTRAL : radiographie de thorax de face. Appréciation du trajet du cathéter et du positionnement de son extrémité distale. On recherchera une déconnection de la tubulure avec la chambre ; une compression du cathéter (pinch-off syndrome, plicature) ; une mobilisation secondaire de l'extrémité distale du cathéter (veine médiastinale, veine jugulaire ...). En l'absence d'anomalie sur la radiographie de thorax, indication d'opacification du cathéter par produit de contraste iodé. On recherchera une extravasation du produit de contraste témoignant d'une brèche sur le système ; une gaine de fibrine englobant l'extrémité distale du cathéter et limitant ainsi le débit du cathéter et empêchant le reflux de sang dans le cathéter.

GRADE A : PREUVE SCIENTIFIQUE ÉTABLIE

Fondée sur des études de fort niveau de preuve (niveau de preuve 1) : essais comparatifs randomisés de forte puissance et sans biais majeur ou méta-analyse d'essais comparatifs randomisés, analyse de décision basée sur des études bien menées.

GRADE B : PRÉSOMPTION SCIENTIFIQUE

Fondée sur une présomption scientifique fournie par des études de niveau intermédiaire de preuve (niveau de preuve 2), comme des essais comparatifs randomisés de faible puissance, des études comparatives non randomisées bien menées, des études de cohorte.

GRADE C : FAIBLE NIVEAU DE PREUVE

Fondée sur des études de moindre niveau de preuve, comme des études cas-témoins (niveau de preuve 3), des études rétrospectives, des séries de cas, des études comparatives comportant des biais importants (niveau de preuve 4).

AE : ACCORD D'EXPERTS

En l'absence d'études, les recommandations sont fondées sur un accord entre experts du groupe de travail, après consultation du groupe de lecture. L'absence de gradation ne signifie pas que les recommandations ne sont pas pertinentes et utiles. Elle doit, en revanche, inciter à engager des études complémentaires.

Classe

Intervalle de dose efficace (mSv)

Exemple

0

0

Ultrasons, imagerie par résonance magnétique

I

<1

Radiographie pulmonaire, radiographie standard des membres

II

1 - 5

Urographie intraveineuse, radiographie standard du bassin, du rachis lombaire scintigraphie du squelette, tomodensitométrie du crâne et du cou.
TEP/TDM du cerveau avec un radiopharmaceutique 18F.

III

5 - 10

Tomodensitométrie du thorax ou de l’abdomen.
Scintigraphie myocardique.

IV

> 10

Certaines explorations en médecine nucléaire ou en TDM, certaines procédures en radiologie interventionnelle.
TEP/TDM du corps entier au FDG.


Source: Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale http://gbu.radiologie.fr/