Dragi Webdo n°234: anti-cholinergiques, podomètres, vaccin HPV, double antiagrégation plaquettaire, vitamine D et risque cardiovasculaire, Bunny Kingdom

Dragi Webdo n°234: anti-cholinergiques, podomètres, vaccin HPV, double antiagrégation plaquettaire, vitamine D et risque cardiovasculaire, Bunny Kingdom

------------------------
Rédigé le 01/07/2019
Par Dr Agibus
------------------------

Bonsoir ! C'était encore la canicule, donc j'ai écrit ce billet au lieu de tondre la pelouse... Bonne lecture!


1/ Vigilance


Pour commencer, je parlerai bien sur du rapport de la HAS sur l'homéopathie, puis que l'institution a conclu, sans grande surprise que ces traitements n'avaient pas fait preuve de leur efficacité pour pouvoir être remboursés.


L'ANSM confirme la sécurité des vaccins utilisés chez les moins de 24 mois, d'après l'évaluation des déclarations de pharamcovigilance. Les vaccins obligatoires étant déjà ceux utilisés avant, il n'y a logiquement, pas de changement.


Une étude du JAMA internal medicine s'est intéressé aux risque des anti-cholinergiques. Cette étude cas-témoin nichée dans une cohorte retrouve un risque de démence augmentant entre 6 % à 49 % chez les patients exposés à des anticholinergiques. Parmi les anticholinergiques étudiés, les traitements antipsychotiques étaient les plus fréquemment associés à une augmentation du risque de démence, suivi des traitements de anticholinergiques vésicaux. C'est concordant avec l'étude du BMJ de l'an dernier sur le sujet.


Un article du BJGP s'est posé la question de doser plusieurs marqueurs d'inflammation simultanément comme la VS et la CRP. Les auteurs retrouvent qu'il n'y a aucun bénéfice, que la CRP est supérieure aux autres marqueurs pour la recherche d'infection et équivalente dans les maladies inflammatoires.




2/ Cardiovasculaire


Une étude du JAMA a comparé dans un essai contrôlé randomisé une stratégie classique post-angioplastie (c'est à dire 12 mois d'aspirine+clopidogrel) versus 1 mois de double antiagrégants suivi de clopidogrel seul pendant 1 an. Les auteurs mettent en évidence une non infériorité de la stratégie avec clopidogrel seul par rapport à la double antiagrégation pendant 1 an, et même un supériorité avec le clopidogrel seul sur les critères cardiovasculaires (NNT=75, c'est quand même un peu étrange mais bon). Il n'y a pas de différence sur la mortalité, mais on retrouve moins de saignements sous monothéapie que sous bithérapie (NNT=89 patients)


Une méta-analyse a tenté, une nouvelle fois de montrer une efficacité de la vitamine D sur les évènements cardiovasculaire. Une nouvelle fois, malgré les 80 000 patients inclus dans cette méta-analyse, il n'y avait pas de différence ni sur la mortalité globale et cardiovasculaire, ni sur les évènements cardiovasculaires.


Une étude de PlosMedicine a évalué l'impact de programmes basée sur l'utilisation de podomètres chez des patients de médecine générale. Plus de 1000 patients ont été inclus et randomisés en "programme avec podomètres et feedbacks" ou "soins classiques" avant d'être suivis pendant 4 ans. Les auteurs retrouvent une diminution significative des évènements cardiovasculaires (NNT= 61 patients) et des fractures (NNT= 28 patients). Bref, achetez des podomètres (mais suivez aussi les programmes car il y avait des entretiens personnalisés avec des infirmières ou infirmiers tout au long de l'intervention)




3/ Pneumologie


Il y a un petit débat sur les seuils diagnostics de BPCO: faut il utiliser un seuil fixe de VEMS/CV à 0,7 ou préférer comme critère un VEMS/CV inférieur à la limite inférieure de la normale (LIN, qui correspond à 90% de la valeur théorique)? Cette étude du JAMA retrouve qu'il n'y a pas de différence statistique entre les deux mais que le seuil de VEMS/CV à 0,7 est un peu plus précis et serait donc à privilégier.


Quelques notions apportées par l'académie de médecine américaine concernant le dépistage des cancers du poumon:
- 1 patient sur 320 ayant un TDM 1 fois par an pendant 5 ans sera sauvé  (mais dans 1 seule étude)
- sur 1000 patients dépistés, 250 ont des anomalies et 2,5% auront des procédures invasives effectuées qui reviendront normales
- 20% des cancers dépistés sont du surdiagnostic




4/ Gynécologie


Une méga-méta-analyse du Lancet s'est intéressée au devenir de patient(e)s vacciné(e)s par un vaccin anti-HPV. Ainsi, plus de 60 millions de patients ont été inclus. Les auteurs ont comparé la prévalence des évènements d'intérêt avant et 5 à 8 ans après mise en place de vaccination. Ainsi, la vaccination permettrait, chez les femmes, de diminuer : la prévalence d'HPV 16 et 18 de 66% à 83%,  les condylomes de 54% à 67% et les CIN2+ de 31% à 51% (le 1er pourcentage correspond aux 20-24ans et le 2ème au 15-19 ans). Chez les hommes, les condylomes étaient diminués de 32% à 48%. Donc sur le point intéressant concernant les CIN2+, on retrouve que la baisse des CIN2+ est quand même modérée à 25 ans car on a que  31% de diminution, et on n'a pas de données encore pour des femmes de plus de 30 ans, alors que c'est à partir de là que le risque de cancer se majore: dans cette étude du BMJ, les CIN2 régressaient à 70% avant 30 ans. A ce jour le bénéfice de la vaccination semble présent, mais la taille de l'effet sur le cancer n'est pas bien établie.


Continuons sur l'évaluation des programmes de dépistages par mammographies chez les femmes de plus de 50 ans en Europe (en fait, y'a aussi à partir de 40 ans en Suède et 45 ans au Portugal). Les statistiques sont complexes, mais, les auteurs retrouvent une "accélération de la baisse de mortalité" liée au cancer du sein depuis l'implémentation des programmes de dépistages . C'est quand même pas hyper franc pour la France par rapport à d'autre pays... (les lignes du bas représentent les 50-60ans, au milieu: 60-70ans et ligne du haut 70-80ans)




5/ Urologie


Pour finir, une méta-analyse du Jama Internal Medicine s'est intéressée à l'impact des outils de décision partagée dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate. Les auteurs retrouvent que ces outils améliorent les connaissances des patients concernant le dépistage du cancer et que leur utilisation est associée à une diminution des incertitudes personnelles sur le sujet.




6/ Jeu du mois : Bunny Kingdom


Pour ce billet du 1er juillet, je voudrais vous parler de "Bunny Kingdom"! C'est un excellent jeu, aussi bien pour les joueurs du dimanche que les geek invétérés. Il a été conçu par Richard Garfield qui est le créateur de Magic L'assemblée*. Le jeu consiste dans un "draft" de cartes (on passe des cartes à son voisin et on en conservant une à chaque fois), puis on dispose nos lapins sur le plateau de jeu au niveau des territoires correspondant aux cartes draftées que l'on a conservées et on peut bâtir des cités. En connectant les territoires et cités, on crée donc des fiefs qui rapportent des points selon leur étendue et les ressources qu'ils produisent. Dans ce jeu au matériel de qualité, on développe notre empire de lapins!! (en étant plus ou moins gêné par les autres clans lapins...) Les parties ne sont pas trop longues (1h30 en moyenne), et le mécanisme de jeu permet une grande rejouabilité. C'est vraiment un jeu à avoir!  (Pour revoir les autres jeux que je conseille, vous pouvez aller dans la rubrique "geek")






Voilà, c'était le dernier Dragi Webdo avant septembre! Bonnes vacances à tous! Pour ne pas rater la reprise abonnez-vous sur Facebook, Twitter ou à la newsletter par mail en entrant votre e-mail tout en haut à droite sur la page, sans oublier de confirmer l'inscription dans le mail (dont l'objet ressemble à un nom de spam) qui vous sera envoyé!






@Dr_Agibus