Dragi Webdo n°347 : Glaucome (HAS), alimentation grossesse (HCSP), Covid (mortalité, vaccin enfant), RHD (diabète/HTA), méthénamine et IU, ostéoporose masculine.

Rédigé le 14/03/2022
Dr Agibus

Bonjour, j'espère que vous avez passé un bon week-end. Aujourd'hui, c'est la fin du masque obligatoire (lol)! On en profite au passage pour remercier @fredericadnet pour la super newletter Covid tenue régulièrement pendant 2 ans. Voici les actualités de la semaine, bonne lecture !



1 / Covid-19

Un article du Lancet a évalué les conséquences de la Covid sur la mortalité mondiale au cours des 2 dernières années. Les auteurs ont retrouvé qu'environ 6 millions de décès liés à la Covid ont été déclarés (120 décès pour 100 000 habitants). Cependant, en mesurant l'excès de mortalité, la Covid serait impliquée dans 18 millions de morts (300 décès pour 100 000 habitants). En France, la surmortalité liée à la Covid serait de 150 000 décès (soit 124 décès pour 100 000 habitants).

Un article revient sur l'efficacité vaccinale sur les formes asymptomatiques et symptomatiques par vaccin Comirnaty chez l'enfant et l'adolescent entre juillet 2021 et février 2022. L'efficacité vaccinale serait de 30% chez les 5-11 ans (quelque soit le variant), de 85% sur le delta chez les ado de 11 à 15 ans (mais baissant à 60% après 5 mois), et de 60% sur l'omicron chez les ado de 11 à 15 ans.



2/ Cardiovasculaire

Des auteurs ont publié dans le BJGP un article comparant les traitements reçus par les patients diabétiques et hypertendus en s'intéressant à la fréquence d'une prescription médicamenteuse et à la fréquence d'une prescription de conseils hygiéno-diététiques. Les figures parlent d'elles même... alors que ce qui réduit le plus les évènements cardiovasculaires, ce sont les RHD...



3/ Grossesse

Le HCSP a publié un avis concernant les règles diététiques pendant la grossesse. Pour une patiente avec un IMC pré-conceptionnel entre 19 et 25, il est recommandé un gain de poids entre 11,5 et 16kg. Il y a eu environ 32 cas de formes de listériose materno-foetales en 2019 dont 11% ont été létales. Elles justifient les mesures d'éviction des aliments à risque. Il n'y a pas de grandes nouveautés : pas d'alcool, alimentation équilibrée, acide folique pendant 3 mois à débuter avant la conception. On peut regretter que les supplémentations en iode et en fer soient évoquées "selon le besoin" mais qu'aucun paragraphe ne les aborde spécifiquement.

4/ Rhumatologie

Un article du Lancet Diabetes and endocrinology s'est intéressé à l'ostéoporose masculine. L'article est assez proche de ce que recommande le GRIO (cf ici). Selon les auteurs, 1 patient sur 15 avec une fracture de hanche décède durant l'hospitalisation est 1/3 décède dans l'année suivante. Le dépistage est souvent recommandé à 65 ans ou avant si facteurs de risque, ainsi qu'en cas de perte de 4 cm de taille, d'antécédent de fracture vertébrale ou d'indication à une corticothérapie de plus de 3 mois. Bien que non évalué spécifiquement le FRAX est l'outil recommandé pour évaluer le risque de fracture. Ainsi, un traitement serait indiqué (d'après les sociétés savantes) en cas d'antécédent de fracture de hanche ou vertébrale, de T-SCORE < -2,5, de Frax avec un risque de fracture de hanche > 3% ou de fracture majeure > 20%. Les bisphosphonates améliorent la densité osseuse, mais seul le zoledronate semble avoir démontré une efficacité sur les fractures vertébrales à 3 ans en prévention secondaire.



 5/ Infectiologie

Un essai randomisé du BMJ a inclus 240 patientes avec une indication de traitement prophylactique d'infection urinaires récidivantes. Elles recevaient soit une antibiothérapie (nitrofurantoïne, trimetoprime ou une C1G) soit de l'hippurate de méthénamine (1gx2/jour) dont l'utilisation pourrait permettre de réduire l'antibiorésistance. Les patientes ont eu 0.89 épisodes d'infection par patiente.année en cas d'antibiothérapie prolongée, et 1,38 dans le groupe méthénamine, ce qui a fait conclure à une non infériorité de ce dernier. Bon, on peut quand même discuter de l'antibiothérapie utilisée au long cours dans cette étude qui n'est probablement pas celle avec la meilleure balance bénéfice-risque... et du fait que 0.49 [0.15-0.84] infection urinaire par patiente par an de différence, ça fait quand même une patiente sur 2 qui fait une IU de plus. Mais passer d'une fréquence antérieure d'au moins 4-6 infections par an (car c'est l'indication du traitement prophylactique) à 1 à 2 par an c'est quand même très bien! Ces résultats confirment la revue de la Cochrane sur le sujet datant de 2012.



6/ Ophtalmologie

La HAS a publié des recommandations concernant le glaucome chronique à angle ouvert. En ce qui concerne les généralistes, il est recommandé d'adresser les patients suivants pour un dépistage: âge > 40 ans, antécédent familial de glaucome, myopie forte, corticothérapie prolongée, antécédent de pathologie oculaire même ancienne (uvéite, décollement de rétine, traumatisme...), mélanodermie, antécédent d'hypertonie oculaire ou malformation oculaire. Les analogues de prostaglandine et bêta bloquants sont recommandés en 1ère intention en monothérapie sans prioriser une des classes, les premiers étant cependant plus efficaces pour baisser la pression intra-oculaire.



C'est fini! Vous pouvez toujours vous abonnez sur FacebookTwitter et à la newsletter (mail) pour ne rater aucun billet. Pour cela, inscrivez votre adresse mail e-mail tout en haut à droite sur la page (sans oublier de confirmer l'inscription dans le mail intitulé "FeedBurner Email Subscriptions", qui vous sera envoyé et qui peut arriver dans vos spams)

A la semaine prochaine !

@Dr_Agibus (et @DrePetronille pour la relecture)