Dragi Webdo n°378 : HPV, masques, zona, opioïdes/grossesse, ACNES, troubles cognitifs léger/jeux, Hippocrates

Rédigé le 05/12/2022
Dr Agibus

Bonjour ! Voici les actualités du début de mois, alors bonne lecture !

1/ Gynécologie

Alors que l'OMS propose une vaccination anti-HPV avec 1 unique dose de vaccin, cette étude de cohorte menée en Inde met en évidence que 10 ans après la vaccination, le taux d'anti-corps protecteurs après 1 seule dose de Gardasil persiste se façon significative pour permette une protection. En comparaison, les schémas à 2 et 3 doses ont une réponse plus importante qui tend à rejoindre le taux d'anticorps du schéma à 1 dose après 10 ans.

Le BJGP a publié une revue concernant les interventions pré-conceptionnelles en soins primaires. Une des études retrouve que les conseils sur les facteurs de risque durant la grossesse dispensés par des généralistes réduisent les complications de la grossesse, l'anxiété maternelle, la prise d'alcool pendant la grossesse, et augmentent l'observance concernant l'acide folique. Globalement, les interventions brèves (c'est à dire une seule session pouvant aller de 15min à 1 journée selon les études) étaient efficaces pour améliorer les connaissances des patientes, réduire le tabac et l'alcool et améliorer les prises d'acide folique.



2/ Infectiologie

Une étude internationale quasi-expérimentale  comparait l'utilisation de masques chirurgicaux et FFP2 contre le Covid. C'était donc non randomisé, et l'utilisation du type de masque dépendait de la politique locale. Les auteurs ne retrouvent pas de différence d'infection à Covid entre les 2 types de masques, bien que le taux d'infection était variable selon les pays.

Un article de 2020 abordait l'épidémiologie du zona. Avec le nouveau vaccin qui devrait être prochainement disponible, ça peut être intéressant de revoir les conséquences du zona en l'absence de vaccination. Chez les plus de 50 ans, l'incidence annuelle est de 1% de la population, 1% par an des patients atteint ont une récurrence. Les complications sont essentiellement cutanées (6%) à type de persistance des lésion, cicatrices, cellulite et anomalie de pigmentation. Les complications neurologiques sont présentes chez environ 1% des patients. C'est donc rare mais pas tant que ça sur une vie (après 50 ans, ça fait presque 30% de risque et autant de risque de récidive).



3/ Psychiatrie

Une étude du NEJM a comparé la buprénorphine et la méthadone dans la prise en charge de la dépendance aux opiacés chez la femme enceinte dans une étude de cohorte (pour mémo, la reco HAS sur la prise en charge est ici). Sous buprénorphine, il y avait moins fréquemment de syndrome de sevrage néonatal, moins d'accouchements prématurés, moins de retards de croissance. Il y avait autant de césariennes et de complications maternelles. Il semblerait donc que la buprénorphine soit préférable, mais il est possible que, dans cette étude de cohorte, les patientes sous méthadone aient un profil d'addiction plus sévère ayant conduit à la prescription de ce traitement et responsable des complications plus nombreuses.

4/ Neurologie

Dans les troubles cognitifs légers, un essai randomisé chez 107 patients a mis en évidence que les exercices de mots croisés sur internet étaient supérieurs aux jeux vidéos pour ralentir le déclin cognitif. En fait, les mots croisés amélioraient le score cognitif alors que ce dernier continuait de se dégrader avec les jeux vidéos.

Le JAMA aborde une pathologie fréquente selon les auteurs et responsables de nombreuses investigations inutiles: l'ACNES (anterior cutaneous nerve entrapment syndrom ou syndrome de compression de nerf cutané antérieur). En effet, le rameau antérieur du nerf cutané traverse le muscle. Cela correspondrait à 2% des douleurs abdominales consultant aux urgences et affecte essentiellement des patients adolescents et de moins de 50 ans, avec une prédominance féminine. C'est une douleur abdominale intense récidivante, très localisée, sur environ 1 à 2 cm au niveau du muscle grand-droit. En décubitus dorsal, elle est majorée à la flexion active de la tête qui met en tension les muscles abdominaux (signe de Carnett). Le Pinch test consiste à pincer et à faire rouler la peau au niveau de la douleur, et est positif quand la douleur est supérieure à la manoeuvre controlatérale. Une hypoesthésie au froid peut être aussi retrouvé chez plus de 60% des patients. Le traitement repose sur une injection locale de  5mL de lidocaïne soulage le patient en 1 heure. En cas de récidives fréquentes un traitement chirurgical peut être envisagé.

5/ Le jeu du mois : Hippocrates

"Hippocrates" est un jeu qui va parler de médecine ! Nous allons gérer une clinique antique, recevant des patients de diverses ethnies pour les soigner. On peut les prendre en charge dans l'ordre d'arrivée ou les sélectionner (en l'échange d'un pot de vin qui baissera votre réputation). Les patients nous payent et ensuite, il est nécessaire de recruter des médecins, puis de les payer aussi sinon ils vous quittent (si si, je vous jure!). Pour soigner un patient, sa fiche indique qu'il est nécessaire d'utiliser une combinaison d'herbes, d'onguents et de potions. Mais tous les médecins ne sont pas compétents pour dispenser tous ces soins. Il faut donc recruter les médecins ayant les bonnes compétences pour chaque patient, puis attribuer un ou plusieurs patients à chaque médecin de façon optimisée pour former une sorte de puzzle. Enfin, il ne reste plus qu'à acheter les différents remèdes (et oui, avoir des médecins, compétents de surcroit, ne suffit pas: il faut des ressources qui vont avec). C'est un jeu de stratégie très intéressant, faisant intervenir plusieurs mécanismes, avec pour but final d'éviter que des patients ne soient pas traiter car sinon, ils s’aggravent puis décèdent (toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite). Bon jeu !





Merci pour votre fidélité ! N'hésitez pas à vous abonnez surFacebookTwitter et à la newsletter (mail) pour ne rater aucun billet. Pour cela, inscrivez votre adresse mail tout en haut à droite sur la page (sans oublier de confirmer l'inscription dans le mail provenant de "hi@follow.it" et intitulé "Veuillez confirmer votre abonnement à Médicalement Geek", qui vous sera envoyé et qui peut arriver dans vos spams)

A la semaine prochaine !

@Dr_Agibus