Ne fais pas médecine !

Ne fais pas médecine !

------------------------
Rédigé le 14/06/2020
Par Martin Winckler (Marc Zaffran)
------------------------







Il m'arrive régulièrement de recevoir des messages de personnes de tous âges (surtout des femmes, allez savoir pourquoi) qui se demandent si "elles ont raison de se lancer dans des études de médecine". 




Elles me confient que des médecins le leur ont déconseillé - "parce que c'est trop dur", "parce que c'est trop long", "parce qu'elles sont trop vieilles", "parce qu'on ne peut plus faire carrière, c'est bouché",  "parce qu'on n'est plus considéré", "parce que les gens pensent qu'on est à leur service", "parce qu'on ne gagne plus sa vie comme avant", "parce que le gouvernement se fout de nous". 




Bref, pour tout un tas de "raisons" plus discutables les unes que les autres, à mon humble avis. 




Je pense en effet qu'il y a de bien meilleures raisons que celles-là de NE PAS faire des études de médecine




Ainsi, il y a quelques jours, j'ai vu passer un tweet d'une militante trans (@DrEmmy_Zje) disant en substance : 




"Si vous pensez que les personnes transgenre ne méritent pas les soins salvateurs et la chirurgie d'affirmation de genre dont des centaines de travaux scientifiques et de psychologie sociale montrent le bénéfice en qualité de vie et réduction des risques, FAUT PAS FAIRE MEDECINE!"




C'est vrai, poursuit-elle, c'est comme demander à des gens qui croient que la terre est plate d'être astronomes (ou astronautes) ou bien confier l'enseignement de la biologie à des créationnistes...









Je suis de son avis. 


Il ne faut surtout pas confier des métiers aussi délicats que les métiers de soin à des gougnafiers. 

Mais de bonnes raisons comme celles qu'invoque Emmy Zje sont rarement mises en avant et, curieusement, jamais sous le nez des personnes qui ne devraient en aucun cas devenir médecins ou médeciennes. 



Car si l'on veut dissuader quiconque de faire médecine, il ne faut surtout pas dissuader les personnes qui ont envie de soigner, et qui se fichent de savoir qu'elles ne feront pas fortune, qu'elles n'auront pas de carrière internationale mais acceptent de se mettre au service de la communauté. 




En toute bonne logique, si on veut dissuader quiconque de faire médecine - ou de s'engager dans n'importe quel métier de soin, il faut se concentrer sur les personnes qui seront, de par leur attitude, de très mauvaises soignantes. Et les attitudes, ça commence par des présupposés.




Conscient de mes responsabilités en tant qu'aîné (j'ai 65 ans depuis cette année) je me suis dit que j'allais dresser une liste (non exhaustive) de bonnes raisons de ne pas faire médecine. Je n'ai pas eu besoin de me creuser beaucoup la tête pour en trouver... 65. 




Je ne doute pas que vous en trouverez d'autres, et je serai ravi de les ajouter à la liste si vous me les confiez. 




En attendant, je m'adresse à toutes celles qui éprouvent le désir de se lancer dans des études longues et difficiles, encore fortement imprégnées par des idéologies archaïques et n'ayant rien à voir avec la santé du public. (Bien entendu, les personnes qui sont déjà des professionnelles de santé sont tout à fait en droit de la lire aussi, et je les invite à y réagir, la commenter, la compléter...) 




Et je leur dirai ceci : 




Toi qui veux devenir médecin, lis cette liste. Elle n'est pas faite pour te mettre mal à l'aise, mais pour te rappeler la réalité. 




1. Si tu n'es pas capable de sortir de ta zone de confort, 


et si tu n'es pas capable d'arriver au bout de cette liste,

NE FAIS PAS MEDECINE ! 




2. Si tu veux faire médecine parce que "dans la famille tout le monde l'a fait depuis des générations et c'est ce qu'on attend de toi", 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



3. Si tu crois dur comme fer qu'il existe des races supérieures (si tu crois dur comme fer qu'il existe des races dans l'espèce humaine...) 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



4. Si tu es convaincue qu'il n'y a pas d'injustice dans ta rue, à ta porte, dans la pièce voisine 


NE FAIS PAS MEDECINE !



5. Si tu es un homme, blanc, cis et hétéro qui ne souffre pas de handicap, qui as un toit et des moyens pour t'aider à financer tes études et si tu penses que tout cela est normal et que tu n'as pas de privilèges pour autant


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



6. (Si tu ne sais pas ce qu'est un homme blanc cis hétéro et ses privilèges, informe-toi avant de faire médecine. Et si ce que tu apprends te défrise, 


NE FAIS PAS MEDECINE !) 



7. Si tu es une femme blanche et penses que les féministes en font trop - surtout quand elles parlent des inégalités entre femmes 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



8. Si tu penses qu'une religion (une culture) vaut mieux qu'une autre, ou qu'une personne croyante vaut mieux qu'une personne athée (ou l'inverse, d'ailleurs) 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



9. Si tu n'es pas prête à réviser tes dégoûts et tes préjugés, afin de délivrer avec respect - c'est à dire sans mépris ni condescendance - des soins à toutes les personnes qui t'en font la demande, quelle que soit la couleur de leur peau, leur langage, leurs valeurs, leurs préférences et leurs croyances  


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



10. Si tu penses que la science est infaillible et que les soi-disant savants ont toujours raison (surtout quand ils ont une grande gueule et dirigent un institut) 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



11. Si tu détestes l'incertitude et si tu penses qu'il y a des personnes/des situations pour lesquelles "on ne peut (plus) rien faire" 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



12. Si tu adores la compétition et si tu veux être parmi "les meilleures" 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



13. Si tu n'es pas prête à accepter que la personne soignée est toujours celle qui doit avoir le dernier mot en ce qui la concerne 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



14. Si ça ne t'émeut pas d'entendre dire "Je souffre" 


et si ça ne te donne pas toujours furieusement envie de soulager 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



15. Si tu penses que les femmes passent leur temps à se plaindre pour rien, 


NE FAIS PAS MEDECINE. 



16. Si tu penses qu'une femme a le droit de disposer de son corps... "sauf dans certains cas"


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



17. Si tu penses qu'un embryon a plus de valeur que la femme qui le porte, 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



18. Si tu crois que les femmes doivent prévenir les éventuels géniteurs avant d'interrompre leurs grossesses, 


NE FAIS PAS MEDECINE !



19. Si tu crois que le genre et l'identité sont inscrits dans les gènes et que n'est "normal" que ce qui est "naturel" 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



20. Si tu penses que la santé d'un individu n'a rien à voir avec son milieu social et les obstacles et discriminations systémiques que la société met sur son chemin 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



21. Si tu penses que les industriels du médicament sont des bienfaiteurs de l'humanité (surtout/seulement/sauf quand ils commercialisent des médicaments homéopathiques) 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



22. Si tu penses qu'être médecin fera de toi un membre d'une élite 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



23. Si tu jouis d'apprendre des choses que les autres ne savent pas sans avoir une furieuse envie de partager le savoir avec celles qui n'y auront jamais accès 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



24. Si tu penses que tu peux deviner ce qu'une autre personne pense et si tu ne vois aucun inconvénient à l'utiliser contre elle 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



25. Si tu n'es pas capable d'entendre une plainte sans te moquer, la prendre de haut, la minimiser, en dire ou en penser "C'est pas vrai, elle exagère..." 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



26. Si tu ne sais pas te taire, et si tu ne veux pas apprendre à le faire 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



27. Si tu n'acceptes pas d'être émue aux larmes 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



27. Si tu n'es pas en colère contre ce qui martyrise les personnes qui te demandent des soins 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



28. Si tu n'es pas prête à croire celles qui disent avoir été maltraitées par (et à prendre leur parti contre) d'autres professionnelles de santé 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



29. Si tu penses que la parole d'une personne ayant un statut a force de loi et ne doit jamais être contestée 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



30. Si tu refuses de mettre les mains dans la merde pour aider une personne à se nettoyer, de l'aider à descendre ou remonter dans son lit ou à retaper son oreiller pour qu'elle soit plus confortable 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



31. Si tu refuses d'accepter que tu ne sauras jamais tout, mais que tu devras toujours apprendre  


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



32. Si tu n'es pas prête à te pencher sur la personne allongée sur le trottoir pour lui demander si elle a besoin d'aide  


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



33. Si tu aimes les blagues qui se moquent des autres, de leur comportement, de leur handicap, de leurs gestes, de leur milieu, de leurs origines, de la couleur de leur peau, de leurs coutumes et croyances, de leur genre ou de leurs préférences 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



34. Si tu n'es pas capable de dire : "Je ne sais pas" quand tu ne sais pas,  


ou encore, quand il n'y a rien d'autre à dire et sans qu'on te le demande

"Je me suis trompé",  "Ce que j'ai fait était inacceptable", et "Je vous présente mes excuses"

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



35. Si les fresques pornographiques dans les internats hospitaliers ne te gênent pas furieusement


NE FAIS PAS MEDECINE ! 


36. Si tu es capable de laisser une personne mourir dans son lit au milieu de sa famille sans lui et leur proposer tout ce qu'il est possible de faire pour qu'elle ne souffre pas - ou plus du tout

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



37. Si tu veux faire de la chirurgie parce qu'au moins les malades dorment et tu peux t'en tenir à l'aspect technique 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



38. Si tu ne veux pas entendre que la population d'un pays a plus besoin de soignantes de première ligne, que de superspécialistes


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



39. Si tu penses que pour bien soigner, il n'est pas indispensable de parler de manière intelligible et sans jargonner 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 


40. Si tu n'as pas envie d'écouter les histoires des autres

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



41. Si tu n'as pas envie de travailler avec les autres et de respecter leur expérience, 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



42. Si tu penses qu'une femme est "insensée" de vouloir accoucher chez elle, 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



43. Si tu penses qu'il t'appartient de décider si l'on doit ou non dire la vérité à une personne soignée, quel que soit son âge, 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



44. Si tu penses que le savoir médical t'appartient en propre


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



45. Si tu n'es pas capable de concevoir, de voir (et de dire, lorsque c'est possible) que la personne responsable de ta formation se comporte de manière moralement inacceptable


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



46. Si tu n'es pas prête à accepter qu'une personne soignée refuse les traitements que tu lui proposes 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



47. Si tu penses qu'on fait médecine "pour sauver des vies"


NE FAIS PAS MEDECINE ! 

Un médecin, une médecienne "sauvent" rarement des vies. En revanche, elles peuvent toujours rendre ces vies moins pénibles : ça s'appelle SOIGNER. 



48. Si tu veux "trouver le remède au cancer" sans garder à l'esprit qu'on soigne des personnes (et non "des cancéreux") ni vouloir comprendre que le marché des médicaments anticancéreux est - comme son nom l'indique - régi par les lois du marché


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



49. Si tu n'es pas consciente que les industriels sont prêts à tout pour te flatter, te culpabiliser, te terroriser, t'acheter et te faire prendre des vessies pour des lanternes afin de te manipuler, et si tu n'es pas prête à tout faire pour refuser les cadeaux, les flatteries et les menaces, et combattre ces manipulations aux côtés de tes collègues et des personnes soignées 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



50. Si tu penses qu'une personne n'a pas le droit de refuser que tu la touches pour l'examiner


et si tu penses que tu ne "peux pas soigner les gens dans ces conditions" 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



51. Si tu ne peux pas lire ou entendre dire "La médecine est violente et un trop grand nombre de médecins sont des brutes en blanc" sans éprouver l'irrésistible désir de lever la voix pour dire "Pas tous, quand même"ou de lever la main en criant "Pas moi, pas moi!!!"  


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



52. Si tu comptes plus sur ton "sens clinique" et sur les tests diagnostiques que sur ce que te dit la personne concernée 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



53. Si tu n'es pas prête à travailler en équipe en respectant le point de vue de toutes ses membres 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



54. Si tu penses que toutes les mères sont trop angoissées pour savoir de quoi souffrent les enfants qu'elles te confient 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



55. Si tu penses qu'un arrêt de travail, une IVG, une aide médicale à mourir, une écoute attentive, prendre la main et respecter la décision d'une personne soignée en lui assurant ton soutien ne sont pas des soins,


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



56. Si tu penses qu'une personne handicapée n'est jamais une personne capable 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



57. Si tu penses qu'une personne qui dit "Je suis un homme dans un corps de femme" ou "Je suis une femme dans un corps d'homme" est folle 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



58. Si tu penses qu'une femme qui accouche n'a pas "tout le sang qu'il faut dans son cerveau" pour prendre une décision


NE FAIS PAS MEDECINE ! 


59. Si tu penses qu'une personne homosexuelle, bi ou asexuelle est malade dans sa tête,

NE FAIS PAS MEDECINE !



60. Si tu n'es pas prête à rayer de ton vocabulaire des termes comme "fou/folle", "hystérique" "hypocondriaque", "simulateur/ice", "profiteur/euse", "irresponsable", les expressions telles que "syndrome méditerranéen" et toutes les insultes et tous les jugements à l'emporte-pièce qu'on cherchera à te fourrer dans la tête, 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



61. Si tu n'es pas prête à croire les histoires des soignées, si invraisemblable qu'elles puissent te paraître, 


Si tu n'es pas prête à entendre dire "J'ai mal" sans jamais en douter 

Si tu n'es pas prête à faire confiance 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



62. Si tu n'es pas, à tout moment, disposée à réviser tes certitudes 


NE FAIS PAS MEDECINE ! 



63. Si tu n'es pas prête à admettre, dès aujourd'hui, qu'une médecienne, un médecin, a pour mission de soigner les autres, et pas de soigner sa carrière, 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



64. Si tu penses que la faculté et les corps constitués t'en apprendront plus que les soignées,les infirmières, les brancardières,les sages-femmes, les aide-soignantes, les orthophonistes et les aidantes naturelles,  

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



Et enfin, 


65. Si tu n'es pas prête à te battre pour que la faculté de médecine à laquelle tu postules lutte ouvertement contre les inégalités, le sexisme et le racisme systémiques et entreprenne de fonder ses enseignements - c'est à dire ta formation - sur l'expérience de toutes les professionnelles de santé avec la collaboration active des personnes soignées 

NE FAIS PAS MEDECINE ! 



(A suivre...) 




Marc Zaffran/Martin Winckler




Suite :  




"Si tu penses que le deuil est un processus qui dure trois mois et qu'une personne qui ose se plaindre ou souffrir au-delà a un comportement pathologique,

Ne fais pas médecine."

(C.C.)